Banner Band Verein

 

Centre Pédagogique-Culturel
de l'Ancienne Synagogue de Freudental

Dès le mileu du 16ème siècle vivaient des juifs à Freudental. En 1723 six familles juives de Flehingen formèrent une communauté. Une lettre de protection libérale et tolérante de la duchesse impériale Wilhelmine von Würben, née Grävenitz, offrait aux habitants juifs de Freudental une perspective d'avenir sûr, de sorte que la commune se dévéloppa en centre de la vie réligieuse et culturelle des juifs dans la région Unterland en Wurttemberg et fut siège d'un rabbinat jusqu'en 1887.

 



Freudental doit son importance au rabbin Nathan Elsäßer qui était très connu à l'époque et au "rabbin prodige" Joseph Maier dit Schnaittacher qui avait ce poste de 1821 jusqu'à 1834. Le plus grand nombre d'habitants juifs fut atteint en 1862 avec 377 personnes ce qui correspondait à peu près à la moitié de la population du village. En 1933 il y avait 50 citoyens juifs à Freudental, 14 furent tués soit par la déportation, soit dans les camps d'extermination.

 



E n 1770/71 une synagogue style du début du néo-classicisme fut construite. Elle fut modifiée légèrement par plusieures renovations. En 1926 le bâtiment fut classé monument historique. Dans le pogrome de novembre 1938 la synagogue fut démolie, les objets de culte brûlés sur le terrain de sport à côté. En 1943 la commune de Freudental acheta le bâtiment afin de l'utiliser comme gymnase ou entrepôt. En 1949 on le rendit à la communauté juive de Stuttgart. En 1954 la commune de Freudental le racheta et le vendit à une petite entreprise artisanale. Celle-ci déforma considérablement la construction pour la rendre utilisable. Ensuite le bâtiment se délabrait de plus en plus de sorte que le conseil municipal décida la démolition en 1979.


Quelques citoyens engagés de Freudental et des environs s'unirent en 1980 en une "société de promotion et de financement" pour conserver l'ancienne synagogue et pour lui donner un but sensé. La société acheta le bâtiment. Pendant quatre ans, l'ensemble, qui se compose de la synagogue avec la galérie pour les femmes, la tour de renaissance, les dépendances et la cave voûtée a été renové conformément aux prescriptions de la protection de monuments historiques. Dès le 17 janvier 1985 date de la remise à la société "Pädagogisch-Kulturelles Centrum Ehemalige Synagoge Freudental" (P.K.C. – "Centre Pédagogique-Culturel de l'Ancienne Synagogue de Freudental") cet ensemble sert à un travail de formation orienté vers l'avenir.

Dès le début, le district de Ludwigsburg soutient ces efforts par une subvention annuelle. En juin 1991 il prit l'ancienne synagogue en charge et garantit le soutien financier du travail précieux sur le plan culturel, historique et politique.

Aujourd'hui l'ancienne synagogue de Freudental est un lieu de réunion occupé plus de 250 jours par an par des séminaires et des manifestations de formation. La plupart des participants aux réunions sont des groupes de professeurs, d'élèves, des employés d'organisations syndicales et des Eglises ainsi que les participants aux cours de la Centrale Nationale de Formation Politique et des universités populaires.

Des groupes de personnes de toute la région de Stuttgart y viennent pour écouter les conférences, pour participer aux séminaires, aux journées d'étude, aux conversations d'enseignement et aux discussions sur des sujets de l'histoire allemande récente, principalement du temps du national-socialisme, l'histoire des juifs de Freudental, de l'antisémitisme, de la synagogue et du cimetière juif ainsi que de l'histoire de l'art et de la culture juifs. La synagogue accueille plus de 2500 visiteurs par an.

Donc l'ancienne synagogue est une maison de commémoration et d'études, un lieu de moral, de dialogue et de rencontre qui a été visitée par plus de soizante mille personnes dans ces derniers dix ans. Les relations du district de Ludwigsburg et de la région de la Galilée Supérieure sont en majorité organisées et dévéloppées par le centre. Chaque année sont offerts des programmes d'échange entre les jeunes, les profeseurs, les écoles de musique et les artistes.

La partie essentielle de l'activité au "Lieu Commémoratif" est la rencontre avec les personnes qui ont été menacées, poursuivies et emprisonnées au temps du national-socialisme. L'intérêt central étant leurs récits et leur façon de vivre après ces évènements. C'est pourquoi les contacts avec Seew Berlinger et Simon Meisner, les deux derniers professeurs de la communauté juive de Freudental, sont d'importance primordiale surtout pour les jeunes sur place. Leurs visites annuelles sont beaucoup appréciées.

L'aménagement commencé d'archives et d'une bibliothèque pour la documentation scientifique de l'histoire des habitants juifs de Freudental ainsi que pour l'histoire contemporaine est une source importante de recherche pour les élèves des collèges et lycées des environs et pour les étudiants de l'Ecole Pédagogique Supérieure de Ludwigsburg.
Le "but de ces études de démocratie et tolérance" vers lequel se dirigent tous ces efforts s'exprime de la meilleure façon quand la commémoration en silence et la tristesse débouchent sur une conversation franche à l'occasion de beaucoup de manifestations, d'excursions et de voyages d'étude.

 





Strombergstraße 19, 74392 Freudental
Téléphone: 0049-7143/24151 * Fax: 0049-7143/28196